Votre panier

0

Valider

Tour de Pâques

Publié par Jeanne Chaumais

Si la fête de Pâques est universelle car chrétienne, chaque pays cultive pourtant sa tradition. C-Way Le Mag vous emmène faire un tour du monde, pascal.

Kinder, l’œuf allemand

La veille de Pâques en Allemagne, les enfants confectionnent un nid de paille ou de mousse que les parents ensevelissent dans le jardin afin que le lièvre de Pâques y ponde ses œufs multicolores. Dès le lendemain matin, les petits allemands partent à la recherche des œufs. Une autre tradition, plus ancienne est d’échanger des cadeaux cachés dans un emballage en forme d’œufs ; tradition qui par la suite a été rendue célèbre par Kinder et ses oeufs surprise.

Des œufs nordiques natures

Dans la majorité des pays du Nord (Suède, Finlande, Danemark, Pologne, Lituanie, Estonie) les œufs ne sont pas de chocolat mais de peintures. Dans certains pays, comme en Russie ou en Pologne la décoration des œufs est même considérée comme un art à part entière. Les dessins sont tout d’abord tracés sur les œufs avec de la cire d’abeilles puis trempés dans une teinture de couleur vive, en sorte que la teinture colore la partie de l’œuf qui n’est pas recouverte par la cire.

A l’Est, des œufs uniques

En Pologne, les œufs sont décorés de lignes entrecroisées, de dessins en forme de pois, de plantes, de fleurs ou d’animaux, de sorte qu’on ne retrouve jamais deux œufs identiques.

En Bulgarie, un ou deux jours avant Pâques, les familles chrétiennes ont pour coutume d’envoyer une miche de pain et 10 à 15 œufs teints en rouge à leurs amis turcs qui se sentent honorés par ces présents.

Les Russes orthodoxes eux font bénir les œufs à l’église avant de ne déguster la chair bénite du christ lors du repas – de la Cène – pascal.

Des œufs hollandais

En Hollande, les œufs ne sont pas apportés par une poule, une cloche ou un lapin, mais ce sont les enfants eux-mêmes qui de maison en maison vont « quêter » les œufs de Pâques.

Pâques en Italie

En Italie un prêtre bénit les œufs de Pâques que les mères placent au centre de la table dressée le Dimanche de Pâques avant de chanter jusqu’à ce que la coquille craquèle.

 Pâques mexicaines

Au Mexique la veille de Pâques, des milliers de personnes envahissent les rues à la nuit tombée. Elles battent, pendent ou brûlent symboliquement des images ou des pinatas représentant Judas. Les pinatas emplies de sucreries et surprises libèrent en se déchirant leurs trésors : des kilos de bonbons, pour la plus grande joie des bambins mexicains.

Pâques à la grecque

En Grèce le jour de la Pâques orthodoxe ,des batailles d’œufs sont organisées dans chaque famille. Chacun tente de casser l’œuf de son adversaire en le frappant d’un œuf tout en prononçant : « Christos Anesti ! »  (en grec Χριστός Ανέστη) qui signifie Le Christ est ressuscité ! Car à la messe de minuit, du samedi vers le dimanche de Pâque, le pôpe vient à la rencontre des fidèles et annonce la Résurrection avec le tropaire suivant, que les fidèles reprennent en cœur : « Christos Anesti ! » est la salutation que les chrétiens orthodoxes s’échangent pendant les quarante jours qui suivent la Résurrection de Jésus, c’est à dire de la Pâque jusqu’à l’Ascension. Pendant cette période le Christos Anesti remplace quasiment le bonjour ! On y répond « Alithos Anesti » ! (en grec Αληθώς Ανέστη, soit , En vérité il est ressuscité !

 

Rejoignez la communauté
C-way